L’adaptation sera la clé pour Julien Frascadore

Académie NextGen : faire rêver la prochaine génération
17 November 2021
Défaite amère pour Étienne Briand
27 November 2021

Montréal, 26 novembre 2021 – Julien Frascadore a disputé un premier tournoi chez les moins de 60 kg, vendredi, dans le cadre du Grand Chelem d’Abou Dabi, aux Émirats arabes unis. Et même s’il n’a pu trouver le chemin de la victoire, le Canadien reviendra au pays avec de nouveaux apprentissages et, surtout, avec une motivation renouvelée.

Julien Frascadore avait rendez-vous avec le Britannique Samuel Hall à l’occasion de son premier duel dans sa nouvelle catégorie de poids. La sortie du Québécois a toutefois été de courte durée. Il a été renversé par son adversaire qui l’a emporté par ippon après un peu plus d’une minute et demie de combat.

« Ça ne s’est pas très bien passé pour moi, mais je prends cette journée comme un apprentissage. De plus, c’était mon premier tournoi dans cette catégorie, alors je suis content d’avoir fait le poids et d’avoir eu assez d’énergie aujourd’hui (vendredi). Nous avons dû faire plusieurs changements dans l’entraînement et dans la routine au cours du dernier mois, alors c’est quand même positif », a-t-il analysé à l’issue de son affrontement.

Le judoka de 22 ans retient ainsi plusieurs leçons qui lui seront bénéfiques dans sa quête ultime de se qualifier pour les Jeux olympiques de Paris, en 2024. Mais pour ce faire, il juge qu’il devra d’abord et avant tout s’acclimater à un style complètement différent de celui qu’il a connu chez les moins de 66 kg.

« La vitesse et la force ne sont pas les mêmes, alors je devrai m’entraîner fort et faire plus de combats avec les meilleurs pour prendre de l’expérience. Ça n’a pas été comme je le voulais, mais je suis déterminé à travailler certains aspects qui me permettront de gagner plus de combats et, je l’espère, de réaliser mon rêve olympique », a-t-il conclu.

Notons que Samuel Hall a poursuivi sa route jusqu’en finale de bronze et a triomphé contre l’Ukrainien Oleh Veredyba pour monter sur la troisième marche du podium. Le Taïwanais Yang Yung Wei a quant à lui battu le Russe Ramazan Abdulaev en grande finale pour être sacré champion du tournoi.

Également en action vendredi, Kelly Deguchi (-52 kg) a elle aussi subi l’élimination dès son premier face-à-face, où elle était confrontée à l’Américaine Katelyn Jarrell, 32e au classement mondial de la catégorie.

L’Albertaine a offert une bonne opposition, mais a finalement dû s’avouer vaincue par waza-ari au terme des quatre minutes d’hostilités. Il s’agissait d’une deuxième présence en Grand Chelem pour Kelly Deguchi qui avait pris le septième rang à Paris, il y a un peu plus d’un mois.

Les activités se poursuivront samedi du côté d’Abou Dabi. Antoine Bouchard (-73 kg), Étienne Briand (-81 kg) et Constantin Gabun (-81 kg) fouleront le tatami pour l’occasion.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :
Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

Login

Lost your password?