Réouverture du centre national de Judo Canada

Quelques jours plus tard
29 December 2020
UN IMPORTANT TOURNOI DES MAÎTRES POUR LANCER L’ANNÉE 2021
19 January 2021

Montréal, 1er septembre 2020 – Les judokas pourront reprendre l’entraînement avec affrontements au centre national de Judo Canada à Montréal. Isabelle Charest, la ministre déléguée à l’Éducation du Gouvernement du Québec, en a fait l’annonce mardi au dojo de l’Institut national du sport du Québec.

La santé publique a dévoilé une nouvelle phase de déconfinement pour les sports de combat. Elle autorisera les contacts soutenus en situation d’entraînement au sein de groupes restreints de quatre personnes, dès le 2 septembre, lors d’affrontements et les échauffements y étant directement associés. La distanciation physique de deux mètres devra toutefois être respectée en tout temps lors des autres parties de l’entraînement.

« C’est une très bonne nouvelle. Je crois que ce sera une grosse bouffée de motivation pour les athlètes qui ont trouvé les derniers mois difficiles », a souligné Nicolas Gill, directeur général et directeur haute performance de Judo Canada. « Nous sommes très satisfaits que ce soit relancé. C’est une annonce qui arrive un peu plus tôt que l’on anticipait et c’est de bon augure pour la suite. »

Judo Canada travaillera dans les plus brefs délais en collaboration avec l’INS Québec afin de préparer le retour des athlètes dans le dojo. Les procédures seront adaptées afin de réduire au maximum les risques de propagation de la COVID-19. Nicolas Gill attend également les étapes suivantes de déconfinement pour revenir aux opérations normales.

« Dans le contexte actuel, c’est une grosse étape de la reprise du judo, mais ce n’est pas suffisant pour une préparation olympique », a dit Nicolas Gill, qui précise qu’il existe encore un décalage en comparaison à des athlètes du reste du monde.

Un groupe de judokas canadiens près d’une qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo participe à un troisième camp d’entraînement à Lethbridge, en Alberta, jusqu’au 18 septembre. Dans un souci de respecter les règles sanitaires du Québec, Judo Canada avait choisi cet endroit pour s’entraîner avec combats. Les athlètes se préparent en vue de la relance des compétitions internationales prévue pour la fin du mois d’octobre.

« C’est sûr qu’on a hâte de pouvoir pratiquer notre sport dans notre deuxième maison à l’INS Québec, a affirmé Antoine Valois-Fortier. On sent que les choses progressent et de savoir que les sports de combat reprennent, ça vient augmenter la motivation de tout le monde. »

« De travailler à quatre, ce sera un plus. C’est sûr que ce n’est pas optimal, car en judo le plus de partenaires nous avons, le mieux c’est, mais c’est déjà un gros premier pas », a-t-il ajouté.

Le complexe de l’INS Québec est le lieu idéal pour permettre aux judokas de reprendre leur entraînement complet. Par ailleurs, ils y ont repris le travail en salle d’entraînement depuis la réouverture partielle le 15 juin dernier.

Les judokas de l’équipe nationale pourront donc s’entraîner à Montréal en vue des dernières étapes de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo, suspendues depuis le mois de mars.