Kelly Deguchi termine septième à son premier Grand Chelem

Adversité, combativité et expérience
12 October 2021
François Gauthier-Drapeau tient tête au numéro 2 mondial
18 October 2021
Photo : IJF / Di Feliciantonio Emanuele
Kelly Deguchi

Kelly Deguchi est parvenue à signer deux victoires à sa toute première présence à un Grand Chelem, samedi, à Paris. La judoka de 22 ans a finalement perdu contre une éventuelle médaillée de bronze chez les moins de 52 kg, puis a été stoppée au repêchage pour se classer septième.

Deguchi a commencé sa journée en défaisant la Française Léonie Gonzalez par waza-ari. La représentante de l’unifolié a ensuite vaincu l’Américaine Katelyn Jarrell, qui a été disqualifiée.

La Canadienne a subi sa première défaite contre Bishrelt Khorloodoi, de la Mongolie. Cette dernière a surpris Deguchi par ippon en prolongation. Elle a conclu le Grand Chelem avec une médaille de bronze autour du cou.

J’étais nerveuse pour mon premier Grand Chelem, mais je me suis calmée avant le tournoi et je me sentais plus détendue avant mes combats.

« Les filles contre lesquelles j’ai perdu étaient plus expérimentées. Dans les combats que j’ai gagnés, j’avais une meilleure stratégie (que mes adversaires) », a affirmé Kelly Deguchi.

Au repêchage, Deguchi s’est mesurée à la Russe Alesy Kuznetsova. Elle a cependant été pénalisée à trois occasions, ce qui a mis un terme à sa compétition.

« Ce n’est pas le résultat que j’espérais, mais j’ai tout donné et j’ai acquis beaucoup d’expérience. Lorsque je retournerai au Japon, je pourrai m’en servir à l’entraînement. J’ai un autre tournoi prévu la fin de semaine prochaine à Malaga et je me sens plus préparée maintenant », a-t-elle partagé.

Du côté des moins de 63 kg, la Britanno-Colombienne Isabelle Harris a perdu son premier combat du jour par waza-ari. La Française Rania Drid a marqué après 53 secondes de combat et a conservé son avance jusqu’à la toute fin.

Une première expérience pour Gabriel Juteau

En action chez les moins de 73 kg, Gabriel Juteau a lui aussi participé au premier Grand Chelem de sa carrière. Le Québécois a fait face au Français Guillaume Chaine et a perdu par ippon, avec 43 secondes à faire au temps réglementaire.

« Je pense que la journée aurait pu aller un peu mieux sur le point stratégique. J’ai fait plusieurs fois la même erreur, donc je pense que j’aurais pu mieux m’adapter pendant le combat », a déclaré Gabriel Juteau.

Il s’agissait d’une première compétition en deux ans pour l’athlète de 24 ans. Selon lui, le manque d’expérience en Grand Chelem s’est fait sentir durant cet affrontement.

« Je me sentais bien ! Physiquement et mentalement, j’étais prêt. Ce qui a fait la différence est le fait que c’était mon premier tournoi depuis 2 ans, alors j’étais un peu moins concentré dans mon combat qu’à l’habitude. J’étais nerveux au début de la journée, sachant que j’allais affronter des adversaires de haut niveau. »

Les Canadiens Julien Frascadore et Hakim Chala ont quant à eux connu un sort similaire en perdant leur premier duel dans la catégorie des moins de 66 kg. Frascadore s’est incliné devant Erkhembayar Battogtokh, de la Mongolie, tandis que Chala a baissé pavillon face au Français Walide Khyar, futur médaillé de bronze

Le Grand Chelem de Paris reprendra dimanche. Constantin Gabun et François Gauthier-Drapeau combattront chez les moins de 81 kg, alors que Louis Krieber-Gagnon sera en action du côté des moins de 90 kg.