Mike Tamura siègera au comité exécutif de la fédération internationale

Le judo transpacifique de Yoshihiro Uchida et Hiroshi Nakamura
11 May 2021
Conquérir le monde, puis Tokyo
4 June 2021

Antoine Valois-Fortier choisi à la commission des athlètes de la FIJ

Le congrès 2021 de la Fédération internationale de judo (FIJ) a vu l’Autrichien Marius Vizer être réélu à l’unanimité à la tête de l’organisation. Mike Tamura, président de Judo Canada, fera pour sa part son entrée à la table des décideurs de la FIJ en rejoignant son comité exécutif, tandis qu’Antoine Valois-Fortier se joindra à la commission des athlètes de l’organisme.

« Je suis honoré de cette nomination et souhaite rendre hommage à tous les artisans du judo canadien. C’est grâce à leur soutien et leurs implications dans toutes les sphères du judo sur la scène internationale que nous aurons un siège à la table des décisions. Je remercie également le président Marius Vizer pour sa confiance. Je représenterai fièrement le Canada », a affirmé M. Tamura, qui fera son entrée au comité exécutif à titre de directeur sportif, sous la direction du Tchèque Vladimir Barta, directeur sportif en chef.

Dans l’histoire, seulement deux autres Canadiens se sont retrouvés au sein du comité exécutif de la fédération internationale. Frank Hatashita en a été le vice-président pendant trois mandats lors des débuts de l’organisme. Jim Kojima a aussi siégé au comité exécutif de par ses fonctions de directeur de l’arbitrage de la FIJ de 1995 à 2001.

Le président de la FIJ a proposé la candidature d’Antoine Valois-Fortier

Antoine Valois-Fortier deviendra quant à lui l’un des neuf membres de la commission des athlètes, qui a pour but de faire le lien entre les athlètes actifs et la fédération internationale. Ajoutant au prestige de l’annonce, la candidature du médaillé de bronze des Jeux olympiques de Londres a été proposée par le président Marius Vizer, avant d’être approuvée par le conseil exécutif.

« Je suis très touché et fier d’être un des quatre sélectionnés par le comité exécutif, et ce, parmi de nombreux judokas à travers le monde, a mentionné Valois-Fortier. J’arrive à la croisée des chemins dans ma carrière d’athlète et cette nomination me permettra, à la suite des Jeux de Tokyo, de contribuer au développement de mon sport. C’est une mission qui me tient à cœur. Beaucoup de travail reste à faire au sujet de l’après-carrière des athlètes et sur le développement du judo chez les femmes. Je compte bien y apporter ma contribution. »

Le mandat d’une durée de quatre ans du Québécois commencera le 10 juin prochain. Il siègera aux côtés de plusieurs judokas de renom, dont le Français Teddy Riner, double champion olympique et dix fois champion du monde, qui est le président de la commission des athlètes.

« La présence de Mike et d’Antoine lors des orientations et des prises de décision sera un atout majeur pour l’évolution de notre sport, et ce, partout sur la planète. C’est non seulement grâce à leur expertise, mais aussi grâce à leur excellente réputation et leur implication qu’ils se retrouvent impliqués au sein de la fédération internationale. Ils peuvent être fiers de cette reconnaissance », a indiqué Nicolas Gill, directeur général et directeur de la haute performance à Judo Canada.

La Fédération internationale de judo a été créée le 11 juillet 1951. Les fédérations britannique, française, italienne, belge, néerlandaise, allemande, autrichienne, suisse et argentine en ont été les membres fondateurs. Elle regroupe aujourd’hui pas moins de 204 fédérations nationales.

Login

Lost your password?