Ecaterina Guica sait qu’elle pourra rebondir

Conquérir le monde, puis Tokyo
4 June 2021
Jessica Klimkait championne du monde et future Olympienne !
8 June 2021

Montréal, 7 juin 2021 – Motivée à bloc malgré une main qui n’était pas encore pleinement guérie, Ecaterina Guica s’est arrêtée au troisième tour du tableau des moins de 52 kg, lundi, aux Championnats du monde de judo qui se déroulent à Budapest, en Hongrie. La Canadienne n’a pas obtenu de classement.
Après des victoires par ippon contre Djamila Silva (Cap-Vert) et Gili Cohen (Israël), dixième au classement mondial, Guica a perdu par ippon contre l’Ouzbek Diyora Keldiyorova, qui terminera la journée avec une cinquième place.
« C’était la première fois que nous nous battions ensemble et elle avait un style de judo qui me donne beaucoup de difficulté. C’est vraiment quelque chose que je devrai travailler en préparation pour les Jeux olympiques », a expliqué la judoka de La Prairie, 28e au classement mondial.

La Japonaise Shishime Ai a remporté l’or devant l’Espagnole Ana Perez Box pour être sacrée championne du monde.
Guica a mentionné à plusieurs occasions à quel point elle était motivée à ces mondiaux, même si elle n’avait pas toutes les meilleures cartes dans son jeu.
« Je voulais vraiment faire une médaille aujourd’hui (lundi) et j’y rêvais tous les jours. Oui, c’est une performance correcte, mais c’est sûr que je suis déçue, parce que je voulais vraiment un podium. Je sais que les circonstances ont fait en sorte que c’était vraiment compliqué. Je me suis cassé une main il y a deux mois. Malgré cela, je me sentais vraiment prête. »

Celle qui a terminé neuvième aux Jeux olympiques de Rio a subi cette blessure au Grand Prix de Tbilissi, à la fin mars. Elle a été opérée à la main droite le premier avril et s’est fait retirer son plâtre un mois plus tard.
« J’ai essayé de ne pas y penser pendant les combats, mais oui, j’ai mal à la main. C’est sûr que ce sont des excuses et je n’aime pas vraiment ça. J’ai recommencé à faire des combats il y a seulement deux semaines. Je me sentais vraiment bien, en forme, et j’ai vraiment tout fait pour être ici à 100 %. »
L’athlète de 27 ans a vu dans cet obstacle une motivation supplémentaire et elle a refusé de capituler devant la situation où elle ne pouvait pas faire d’entraînement en musculation.

« Oui, je sais que du point de vue des physiothérapeutes, des médecins et des entraîneurs, c’était (un délai) serré. Je suis vraiment fière, car j’ai fait tout ce que je pouvais pour me sentir le mieux possible ici. Si j’ai perdu aujourd’hui, ce n’était pas à cause de ma main, mais bien à cause d’une erreur », a poursuivi Guica, ajoutant avoir senti tout le soutien de l’équipe nationale au cours des dernières semaines.
« Je suis vraiment reconnaissante pour ça. Être bien entourée, c’est vraiment une grande chance qu’on a au Canada, d’avoir des personnes dédiées et disponibles qui font plus que leur description de tâches. »
Ecaterina Guica va intégrer la « bulle olympique » à son retour au Centre national d’entraînement à Montréal et elle souhaite y hausser son volume de combats à l’entraînement.

La journée de mardi sera le théâtre des combats des moins de 57 kg où les Canadiennes Christa Deguchi et Jessica Klimkait, respectivement classées première et deuxième au monde dans cette catégorie, sont inscrites. Celle qui obtiendra le meilleur classement représentera le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo le mois prochain.

-30-


Rédaction : Sportcom pour Judo Canada