Étienne Briand surpris en fin de combat

Jessica Klimkait championne du monde et future Olympienne !
8 June 2021
Des premiers mondiaux empreints de leçon et d’expérience pour Mohab El Nahas
10 June 2021

Montréal, 9 juin 2021 – Après avoir signé deux victoires d’entrée de jeu aux Championnats du monde de Budapest, en Hongrie, Étienne Briand a fait face à un opposant coriace au troisième tour du tableau des moins de 81 kg. Le Canadien s’est alors incliné par ippon contre le Géorgien Luka Maisuradze et n’a pu obtenir de classement.

Bien en contrôle, Briand a vu son opposant être pénalisé à deux reprises dans les premières minutes de l’affrontement. Le Québécois a toutefois été surpris par une attaque de Maisuradze qui l’a finalement emporté dans les derniers instants du temps réglementaire.

« J’ai échappé le combat ! J’étais en avance sur les pénalités et je n’étais pas du tout en danger. Par contre, je l’ai laissé revenir dans le combat et je me suis laissé emboîter. Ce n’est pas un secret pour personne, les Géorgiens sont très forts au corps à corps et il a profité de ce petit moment d’inattention », a analysé Briand à propos de ce combat contre Maisuradze, troisième aux Championnats du monde 2019.

Photo Gabriela Sabau, IJF

Plus tôt dans la journée, le judoka de Sept-Îles avait remporté une victoire par ippon contre l’Uruguayen Alain Aprahamian, avant de se défaire d’Asad Masabirov, du Kyrgyzstan, par waza-ari.

« Le premier combat était surtout une mise en jambes et j’ai quand même bien géré ça. Ensuite, j’ai bien contrôlé l’affrontement pour atteindre la troisième ronde, mais je n’ai pas été à la hauteur quand les choses se sont corsées. Ça faisait deux ans que je n’avais pas combattu contre lui (Luka Maisuradze) et je l’ai ressenti », a-t-il poursuivi.

Briand est également revenu sur la longue route qui l’a mené jusqu’aux Championnats du monde 2021. Après avoir fait l’impasse sur le Grand Chelem de Budapest et les Championnats panaméricains de Guadalajara pour se concentrer sur ses études à l’automne dernier, le doctorant en économie a pu participer à trois compétitions avant de s’amener en Hongrie pour le tournoi tant attendu.

« C’est sûr que la préparation n’a pas été la même qu’à l’habitude avec les différentes mesures sanitaires, mais je ne veux pas me servir de ça comme excuse. La fédération a fait un très bon travail pour nous permettre de nous entraîner avec plusieurs adversaires en prévision des mondiaux. Ç’a été vraiment bien ! » a-t-il conclu.

Le Belge Matthias Casse a vaincu le Géorgien Tato Grigalashvili en prolongation lors de la grande finale pour être sacré champion du monde de la catégorie. Le Néerlandais Frank de Wit et le Portugais Anri Egutidze sont eux aussi montés sur le podium en remportant leur duel respectif pour l’obtention du bronze.

Mohab El Nahas sera le seul Canadien en action jeudi, à Budapest, alors qu’il sera du tournoi chez les moins de 90 kg.

-30-

Rédaction : Sportcom pour Judo Canada

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org