GABRIEL JUTEAU RETROUVE SES REPÈRES À PRAGUE

Bourses Brad Farrow
3 March 2022
Mohab ElNahas remporte une finale toute canadienne à Prague
6 March 2022

Petit à petit, Gabriel Juteau retrouve son rythme de compétition sur les tatamis européens. Le judoka canadien a profité de l’Open de Prague qui s’amorçait samedi, en République tchèque, pour récolter une première victoire internationale en 2022 et franchir une étape de plus vers son retour à la forme optimale.

Le représentant de l’unifolié a entamé sa journée de belle manière en remportant son premier duel du tournoi chez les moins de 73 kg contre l’Allemand Tom Moritz. Le Québécois de 24 ans n’a laissé aucune marge de manœuvre a son adversaire lors de ce combat et il s’est rapidement imposé par ippon pour passer au tour suivant.

« J’ai vraiment bien contrôlé l’affrontement. J’ai fait mon judo, j’ai fait bouger mon opposant et j’ai imposé mon rythme. C’était vraiment un bon combat pour moi et je suis très content d’avoir suivi mon plan de match à la lettre. C’est ça, mon style », a-t-il analysé au terme du tournoi.

Les choses ont cependant été plus compliquées au deuxième tour, où le Canadien avait rendez-vous avec l’Israélien Yehonatan Elbaz, 76e au classement de la Fédération internationale de judo (IJF).

Juteau a une fois de plus amorcé le duel sur les chapeaux de roues, sans toutefois être en mesure de trouver l’ouverture pour lancer une attaque fructueuse. Le vent a tourné dans la troisième minute des hostilités et son adversaire a profité d’une inattention pour l’emporter par ippon.

« Il était gaucher et je lui ai laissé trop de temps pour prendre l’intérieur. Il m’a surpris et je n’ai pas pu me défendre. Ce sont de petites erreurs, mais ça fait toute la différence au judo », a poursuivi l’athlète de Longueuil, qui retiendra beaucoup plus que sa fiche d’une victoire et un revers à l’issue de la journée.

« Malgré la défaite, je sentais vraiment que je pouvais gagner. Avec la pandémie, j’avais un peu perdu mon judo, mais j’étais très à l’aise aujourd’hui (samedi) et je me sentais vraiment bien. Il faut retrouver le timing en compétition et l’intelligence sur le tatami. Je vois vraiment une progression récemment. Je manque un peu de finition, mais les habitudes reviennent tranquillement », a-t-il lancé en guise de conclusion.

Aucun autre représentant du Canada n’est parvenu à trouver le sentier de la victoire, samedi. Julien Frascadore (-60 kg) et Isabelle Harris (-63 kg) ont tous les deux bénéficié d’un laissez-passer au premier tour de leur catégorie respective, mais ont ensuite dû s’avouer vaincus par ippon. Hakim Chala (-66 kg) a subi le même sort que ses coéquipiers, s’inclinant d’entrée de jeu contre le Portugais Bruno Barros.

Plusieurs judokas canadiens seront en action dimanche, en conclusion de l’Open européen de Prague. Alicia Fiandor (-70 kg), Mina Coulombe (-78 kg) et Coralie Godbout (-78 kg) fouleront les tatamis du côté féminin. Leurs compatriotes Étienne Briand (-81 kg), Mohab ElNahas (-81 kg), Alexandre Arencibia (-90 kg), Louis Krieber-Gagnon (-90 kg) et Keagan Young (-90 kg) feront de même chez les hommes.

Login

Lost your password?