Au pied du podium, Shady El Nahas espérait mieux

Des premiers mondiaux empreints de leçon et d’expérience pour Mohab El Nahas
10 June 2021
Marc Deschênes est surpris à son premier combat
12 June 2021

Montréal, 11 juin 2021 – Shady El Nahas est passé bien près de décrocher une deuxième médaille pour le Canada aux Championnats du monde de judo. Vendredi, à Budapest, l’athlète de Mississauga s’est rendu dans une des deux finales pour une médaille de bronze des moins de 100 kg où il a été défait par le Géorgien Ilia Sulamanidze à 53 secondes du début de la prolongation.

Photo IJF, IJF, Lars Moeller Jensen
Shady El Nahas (en bleu)

Les deux combattants s’étaient affrontés en mars dernier, au Grand Chelem de Tbilissi (Géorgie). En finale pour la médaille d’or, le Canadien était sorti vainqueur.

« Je suis vraiment déçu, car ce sont mes deuxièmes Championnats du monde. En 2019, j’avais fini septième et là, c’est une cinquième place. Deux fois sans médaille, c’est un peu décevant. Ça me montre que j’ai besoin de travailler un peu plus », a reconnu El Nahas.

« J’étais trop direct et j’aurais dû faire plus de combinaisons pour attaquer. Mais bon, c’est quelque chose que je vais apprendre en préparation pour les Jeux (olympiques). »

En entrevue, le combattant de 23 ans a mentionné avoir offert trop d’ouvertures de contre-attaques à ses adversaires. « Je dois apprendre à être un peu plus patient et faire les bonnes attaques au bon moment. […] Sasha (Mehmedovic, son entraîneur) et moi savons ce que je dois améliorer avant les Jeux olympiques et nous serons prêts pour ça. La médaille d’or, c’est le but. »

Signe que l’affrontement pour cette médaille de bronze a été âprement disputé, le Canadien et le Géorgien avaient tous les deux marqué un waza-ari en temps réglementaire, sauf que ces points leur ont été retirés à la suite de la reprise vidéo.

En demi-finale, El Nahas a été défait par le Serbe et champion du monde 2017, Aleksandar Kukolj, médaillé d’argent vendredi.

C’est toutefois sa victoire contre le Russe Arman Adamian, à son troisième affrontement, qui a été un moment marquant de la journée de l’Ontarien.

« C’était le combat le plus important pour moi, car il m’avait déjà battu quatre fois dans le passé. J’avais promis à mon frère (Mohab, également de l’équipe canadienne des mondiaux) que cette fois, je le battrais. Et c’est arrivé ! S’il m’avait battu, je pense que c’est lui qui aurait gagné la médaille d’or. Je suis heureux de l’avoir battu, mais je pensais vraiment que je pouvais gagner le tournoi », a poursuivi celui qui avait vaincu par ippon le Letton Jevgenijs Borodavko et l’Estonien Otto Imala à ses deux premiers duels.

L’autre Canadien inscrit, Kyle Reyes, a vu sa journée s’arrêter après trois combats. Au premier tour, il a disposé de l’Américain Nathaniel Keeve par ippon pour ensuite enchaîner avec une autre victoire, également par ippon, cette fois contre le Bulgare Boris Georgiev.

Le judoka de Toronto a finalement plié l’échine contre le Portugais Jorge Fonseca qui termine la journée avec la médaille d’or. Il s’agit d’un deuxième titre mondial consécutif pour celui qui avait aussi été couronné en 2019.

Samedi, Marc Deschênes (+100 kg) sera le dernier Canadien à fouler les tatamis dans la capitale hongroise.

-30-

Rédaction : Sportcom pour Judo Canada

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org