Louis Krieber-Gagnon atteint un sommet personnel à Antalya

Catherine Beauchemin-Pinard au pied du podium
2 April 2022
Classement final des clubs U18 2022
4 April 2022

Montréal, 3 avril 2022 – Louis Krieber-Gagnon a signé la meilleure performance de sa carrière en Grand Chelem dimanche, à Antalya (Turquie), où il a disputé l’une des finales de bronze chez les moins de 90 kg. Le Canadien a finalement complété sa journée avec une cinquième place mais surtout, avec des victoires importantes acquises contre des adversaires du top-15 mondial.

Photo: IJF, Sabau Gabriela
Louis Krieber-Gagon

Krieber-Gagnon avait rendez-vous avec le Brésilien Rafael Macedo lors de son dernier affrontement du jour. Le Montréalais a tenté de trouver son rythme tôt dans le combat, mais il a rapidement écopé de deux pénalités.

Il a donc dû jouer de prudence contre son rival qui en a profité pour multiplier les attaques. Macedo a finalement eu le dessus et Krieber-Gagnon a dû s’avouer vaincu par ippon dans la troisième minute du combat.

« C’est sûr que ça change la dynamique quand on prend des shidos et je ne voulais pas terminer le combat en raison des pénalités. J’ai essayé de revenir sur lui, mais je n’ai pas été capable de trouver une ouverture. Il a été meilleur que moi et il a mérité cette victoire », a humblement indiqué l’athlète de 25 ans à l’issue du tournoi.

Cet affrontement a mis un terme à une journée relevée pour Krieber-Gagnon, qui en était à sa sixième sortie sur le tatami. Qui plus est, il a dû se frotter à plusieurs rivaux coriaces, triomphant à quatre occasions.

Il a entre autres vaincu les numéros 8 et 11 au classement mondial, soit le Turc Mihael Zgank et Komronshokh Ustopiriyon, du Tadjikistan. Krieber-Gagnon a cependant vu ses espoirs de disputer la grande finale s’envoler après une défaite survenue en quarts de finale contre l’autre éventuel cinquième, le Néerlandais Jesper Smink, gagnant en prolongation.

« C’était vraiment une bonne journée pour moi et ça donne beaucoup de confiance de battre certains des meilleurs judokas au monde. J’ai commis certaines erreurs dans mes défaites, mais ça me démontre quand même que je me suis amélioré et qu’il reste encore du travail à faire pour avoir une médaille », a souligné celui qui se dit motivé pour la suite de sa saison.

« J’ai mis beaucoup d’efforts à l’entraînement pour corriger certaines choses qui ressortaient de mes tournois précédents et on continue toujours d’apprendre de nos erreurs. J’ai eu beaucoup de plaisir pendant cette compétition et je me sentais vraiment bien, alors c’est signe qu’on doit continuer comme ça. »

Kyle Reyes cinquième malgré une blessure

De son côté, Kyle Reyes était en action chez les moins de 100 kg, où il s’est lui aussi frayé un chemin jusqu’aux finales de bronze. Il n’a toutefois pu boucler sa journée sur le podium, terminant au cinquième rang à l’issue d’un revers contre l’Azéri Elmar Gasimov.

Photo: IJF, Sabau Gabriela
Kyle Reyes

Malgré plusieurs attaques tentées dans les deux premières minutes, Reyes n’a pu concrétiser une projection, écopant même d’un shido au passage. L’Ontarien a tout de même poursuivi ses efforts sans relâche, mais il a été surpris avec un peu plus d’une minute à faire au cadran, quand son adversaire l’a envoyé au sol pour l’emporter par ippon.

« Je n’ai pas été assez patient. Je savais qu’il était très fort, surtout dans les premières minutes, et je me suis lancé dans sa zone trop rapidement », a analysé celui qui combattait en dépit d’une blessure à l’épaule droite subie plus tôt dans la compétition.

« Je me suis fait mal dans ma demi-finale et je le ressentais encore en finale de bronze, surtout après être tombé en fin de combat. On va attendre pour en savoir plus, mais j’espère que ce n’est rien de trop sérieux. »

Quelques heures plus tôt, Reyes avait amorcé sa journée en sortant gagnant de trois longs affrontements contre le Serbe Bojan Dosen, l’Azéri Zelym Kotsoiev et le Brésilien Rafael Buzacarini.

Le représentant de l’unifolié s’est ensuite buté à Jorge Fonseca, contre qui il s’est blessé lors de la demi-finale. Le Portugais, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo et deuxième au classement mondial, a poursuivi sa route jusqu’à la troisième marche du podium.

« C’était une bonne journée et j’ai eu du plaisir à combattre aujourd’hui (dimanche) malgré la blessure. Je n’avais pas fait de tournoi depuis longtemps et j’étais très content de retrouver la compétition. J’ai beaucoup appris et je vois où je peux continuer de m’améliorer. J’ai déjà hâte à mon prochain combat », a conclu Kyle Reyes.

Également du tableau des moins de 100 kg, Shady ElNahas (-100 kg) a lui aussi été vaincu par Gasimov. Celui-ci l’a emporté par ippon au troisième tour pour éliminer l’Ontarien qui occupe le troisième rang mondial de la catégorie.

Seul autre Canadien en lice à Antalya, Marc Deschênes (+100 kg) a terminé la journée de dimanche avec une fiche d’une victoire et une défaite. Sa compétition a pris fin à l’issue d’un revers par ippon contre le Français Joseph Terhec, cinquième du jour au final.

La délégation canadienne quittera la Turquie avec une médaille, soit celle récoltée par Jessica Klimkait, championne chez les moins de 57 kg vendredi.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
[email protected]

Login

Lost your password?