Une septième place après une grosse journée pour Lasha Tsatsalashvili

Un avenir prometteur pour la recrue Charlize Isabelle Medilo
25 August 2022
John Jr Messe A Bessong, champion du monde chez les cadets
27 August 2022

 Le Canadien Lasha Tsatsalashvili (-73 kg) en a connu une bonne journée au boulot vendredi aux Championnats du monde cadets de judo disputé à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. L’Ontarien a remporté ses deux premiers duels, en route vers une septième place.

Photo IJF (c) Kulumbegashvili Tamara
Lasha Tsatsalashvili en blanc

Après avoir profité d’un laissez-passer au premier tour, Tsatsalashvili a défait Naser Ashour, du Koweït, à son premier affrontement de la journée. Il a ensuite poursuivi sa lancée en se défaisant du Bosnien Dimitrije Savic en troisième ronde.

« Lasha s’est extrêmement bien battu. Il a gagné aisément son premier combat et il a dû trimer dur au deuxième pour l’emporter. Il a fait face à beaucoup d’adversité et il en est sorti vainqueur », a mentionné l’entraîneur canadien Alexandre Émond.

Les chances de médaille d’or de Tsatsalashvili ont été anéanties au tour suivant lorsqu’il a été battu par le Géorgien Luka Javakhishvili, éventuel médaillé d’argent. Tsatsalashvili menait au pointage avec une dizaine de secondes à faire, mais il a été puni à deux occasions ce qui a procuré la victoire à son adversaire.

Au repêchage, l’Ontarien a croisé le fer avec Antonio Medeiros Neto du Brésil. Ce dernier a toutefois eu raison de Tsatsalashvili.

« Je ne sais pas s’il a été malchanceux ou si nous avons fait une mauvaise gestion du combat, mais tout s’est joué avec les deux pénalités dans les dernières secondes lors de sa première défaite. Je ne sais pas ce qui s’est passé exactement. Cette défaite lui a certainement joué dans la tête lors de son combat au repêchage », a expliqué Émond.

Dans la même catégorie, le Québécois Jérémie Ngombi a remis une fiche d’une victoire et une défaite. Il a battu Abdulmalik Maimani, de l’Arabie saoudite, avant de s’incliner devant le Kazakh Akbar Altay.

« Jérémie a connu un bon premier combat contre un adversaire très solide. Le Kazakh a été meilleur que lui au deuxième tour, mais si on devait refaire le combat, peut-être que ça irait en faveur de Jérémie », a ajouté l’entraîneur.

Les deux autres Canadiens en action vendredi, Samson Gill (-81 kg) et Binyamin Soloveichik (-81 kg) n’ont pas trouvé le chemin de la victoire, s’inclinant lors de leur premier affrontement de la journée.

Du côté féminin, Callie Render (-63 kg) et Aliya Koliaska (-57 kg), ont toutes les deux connu la victoire à leur premier combat. Les Canadiennes se sont ensuite inclinées au tour suivant, laissant toutefois une bonne impression aux yeux de leur entraîneur.

« Callie a gagné par forfait à son premier combat et Aliya a offert une solide performance d’entrée de jeu. Elle aurait peut-être pu gagner son deuxième combat également. Il y a eu quelques erreurs, mais beaucoup de positif ressort de cette journée pour Callie et Aliya. »

Quant à Dakota Sanzana (-63 kg), elle a été battu à son premier duel contre Sinem Oruc de la Turquie, éventuelle médaillée d’or.

« Dakota s’est super bien battue, elle a été très intense, mais elle s’est fait prendre au sol. Le tirage n’était clairement pas en sa faveur : commencer la journée avec une adversaire aussi coriace, ce n’est pas toujours facile. C’est dommage », a conclu Émond.

En action jeudi, Leann Huang (-52 kg) avait terminé sa journée de travail avec une victoire et une défaite. Elle avait vaincu la Grecque Fani Prifti avant de s’incliner au tour suivant contre l’Américaine Nicole Cancela.

Kiera Burt (-70 kg), Brandi Lingley (+70 kg), Marianne Karas (+70 kg), Yonatan Soloveichik (-90 kg) et John Jr Messe A Bessong (+90 kg) seront les cinq Canadiens en action samedi aux Championnats du monde cadets.

Login

Lost your password?